La révolution parisienne

Pierre-Yves Beaudouin PSG

Delannoy, Krahn, Horan, Dali, Bresonik, Cruz
Kaci, Houara, Pons, Asllani, Boulleau.

Le Qatar fait les choses en grand dans le foot. Surtout au Paris Saint-Germain. Il amène des stars, il fait plaisir à ses supporters, il vend du rêve et il est même gentleman. En effet, la section féminine du club a aussi droit aux investissements et aux grandes ambitions des Qataris.

Lire la suite

Publicités

A man must watch Game of Thrones

Phénomène incontournable, la série Game of Thrones produite par HBO a connu un succès immense. Vu que tout le monde en a probablement déjà entendu parler, cet article ne vise pas à présenter une nouvelle fois la série (je l’ai déjà fait sur Blooming Machine, le blog ami de Ravavamouna, si une piqûre de rappel est toutefois nécessaire). Non, ce papier vise à mettre en relief mes différentes approches de la série. Je ne connaissais absolument pas la saga littéraire de George R. R. Martin avant de commencer l’adaptation HBO, donc la saison 1 était une entière découverte pour moi, où j’ai pu me laisser guider par les scénaristes. Ce fut magique, à tel point que sentant gronder en moi l’appel impulsif de l’enfant gâté qui réclame le jouet que son petit frère vient juste de prendre alors qu’il n’en avait rien à faire avant, je me suis rué sur Amazon et j’ai commandé tous les bouquins. Et je les ai dévorés, comme j’avais dévoré les Harry Potter à l’époque, à savoir lire, lire et plonger sans s’arrêter dans cet univers imaginaire qui se trouve tellement loin d’ici, quelque part dans un recoin de mon cerveau, avec pour seules interruptions les besoins animaux qui nous rappellent que nous ne sommes que des êtres de chair, ce que l’on essaie d’oublier l’espace d’un instant où l’on fusionne avec le récit pour être transporté vers un autre temps, un autre lieu, un autre monde.  Dès lors, la saison 2 de la série que j’aime tant ne pouvait plus dicter sa loi, car je ne voyageais plus en terra incognita, j’avais lu, j’avais su, et j’avais peur d’être déçu. (Article en trois pages, la 1ere est sans spoils, les 2eme et 3eme pages contiendront des SPOILS SUR LES SAISONS 1 & 2) Lire la suite

Pourquoi Lundi est le meilleur jour de la semaine

Rentrée de vacances, retour de week-end, reprise du train-train quotidien et de la routine métro-boulot-dodo, le lundi est très certainement la hantise absolue du Français. Pourtant, une petite communauté d’irréductibles dont je fais partie tiennent ce jour pour sacré. La raison est simple : un nombre incroyable de séries toutes plus exceptionnelles les unes que les autres voient leur diffusion américaine avoir lieu le dimanche soir, dans la nuit de dimanche à lundi pour nous. Quelques heures plus tard, nous pouvons donc profiter à loisir des péripéties de Carrie Matheson, Emma Swan, Rick Grimes ou encore de la famille Crawley, pour ne citer qu’eux.  Cet article fait office de petite présentation personnelle sur mes séries du lundi, je mentionnerai également celles qui sortent ce jour-là mais que je ne suis pas afin de montrer l’incroyable richesse des dimanches soirs américains. Lire la suite

PokéMMO, un jour je serai le meilleur dresseur !

Nous ne pouvions passer à côté de cette révolution dans le monde Pokémon. Cette maxime bien connue que des millions d’enfants et de moins enfants ont chanté un jour dans leur vie « un jour je serai le meilleur dresseur », bien que pouvant être taxée d’attention-whorisme primaire, relève avant tout d’une saine émulation et d’un bel esprit de compétition. Cependant, il était assez facile de devenir le meilleur dresseur de sa cartouche, les autres possesseurs de Pokémon étant gérés par une intelligence artificielle minable et n’étant dotées d’aucune capacité de mouvement. Ainsi, hormis le héros et le rival, les autres dresseurs sont condamnés à rester plantés sur leur route bien sagement à attendre que l’on vienne leur ravager leur équipe de 4 Roucool et 2 Rattata, et ils ne font que retarder l’inévitable ascension vers la Ligue Pokémon et le titre symbolique de Maître. Aujourd’hui ce temps est désormais révolu. Bienvenue dans PokéMMO, non pas le premier jeu de Pokémon en multijoueur mais le premier qui a l’air de tenir la route.

Lire la suite

Clément Chantôme, le précieux parisien

Nous sommes le dix-huit septembre. À Paris, dans le seizième arrondissement, la nuit règne au-dessus du Parc des Princes. Un léger vent frais souffle sur les tribunes, comblées de nombreux aficionados faisant résonner à plein volume les chants en l’honneur de leur club de cœur. Au dehors, à quelques minutes du premier coup de sifflet, la foule se presse encore pour assister à ce qui va bientôt les marquer à jamais. Dans la chaude ambiance parcourant les travées de l’enceinte rouge et bleu, des dizaines de milliers de supporters ont connu l’une des plus belles choses qu’un être humain puisse admirer dans sa vie : voir Clément Chantôme disputer la Ligue des Champions.

Lire la suite

The xx – Coexist : du réchauffé

Il y a trois ans, l’album éponyme du groupe The xx avait bouleversé notre culture musicale. Pour leur première fois, ils avaient créé un bijou. Intro, VCR, Crystalised, Islands, Heart Skipped A Beat… que du lourd. Chaque titre avait sa propre identité, son propre rythme, et pourtant ils ne formaient qu’un sur ce disque. Cette galette était délicieuse, c’était tout nouveau, ça frôlait la perfection, on pouvait l’écouter en boucle sans se lasser. Bref, c’était frais ! C’est exactement ce qui faisait à l’époque, et encore aujourd’hui, la puissance de xx : sa fraîcheur. Malheureusement, c’est ce qui manque à Coexist.

Lire la suite