Olivier Rivière, socio numéro 1 du Barça en France

Président d’un groupe de supporters francophones du FC Barcelone, Olivier Rivière est peut-être le socio le plus passionné du Barça en France et il sera dimanche au Camp Nou pour voir le Clasico.

« Sans prétention, sans m’en vanter, je ne connais pas de Français autant fan du Barça que moi ». C’est ainsi que se présente Olivier Rivière et il n’a probablement pas tort. Lui qui vit en banlieue parisienne est absolument fasciné par le club espagnol du FC Barcelone : « C’est ma deuxième vie. Je pense Barça ». Cette fibre barcelonaise, ce supporter à la quarantaine passée l’a depuis son enfance alors qu’il n’a pourtant aucun lien particulier avec la Catalogne. « J’ai vécu dans une cité à Massy dans l’Essonne. J’adorais déjà le football. Et un jour, alors que j’avais neuf ans, je me retrouve sur mon canapé devant la finale de la Coupe des Coupes entre Barcelone et le Standard de Liège. Là, je vois ce maillot bleu et rouge foncé, cet emblème… C’est un coup de foudre ».

S’il était un temps abonné du PSG, à l’époque Canal+, et qu’il a vibré pour la tête d’Antoine Kombouaré contre le Real Madrid, logique, Olivier Rivière n’éprouve plus de frissons pour le ballon rond pratiqué dans l’hexagone. « Le football en Espagne, à côté du football français, ne serait-ce que pour l’engouement, ça n’a rien à voir ».

« Je hais le Real, c’est du préfabriqué »

Dimanche 22 mars (21 heures), Olivier Rivière sera au Camp Nou pour assister au match de football le plus attendu de l’année de l’autre côté des Pyrénées : le clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid. « Je suis fier parce que je vais faire mon huitième clasico de suite ». Et même s’il est habitué à ce choc du championnat espagnol, cela reste pour lui un évènement toujours aussi exceptionnel. « Quand le clasico approche, t’as une sorte de pression, décrit-il. À une époque, sur les 90 minutes au stade, mon paquet de cigarettes y passait. Je ne suis pourtant pas un gros fumeur. C’est le stress. Moralement, c’est épuisant. Alors si on perd, c’est même pas la peine… Avec le temps, c’est sûr que tu t’en remets parce que ce n’est qu’un match. Mais quand tu gagnes, c’est génial ».

Une passion pour ce match exacerbée par son aversion pour le rival madrilène. « Sans être méchant, je hais le Real Madrid, dit-il avec le sourire. Je ne peux pas les voir. Quand tu vois le Barça, notre grande fierté c’est que nous, dans le onze de l’équipe, plus de la moitié a été formée au club. Le Real, c’est comme le PSG, c’est du préfabriqué. C’est la bourgeoisie ». Autant dire qu’il se souviendra longtemps de la « manita », cette victoire 5-0 des Catalans sur les Castillans, son « plus beau souvenir ».

Supporter de l’institution Barça

En dehors du Clasico, Olivier Rivière se déplace de temps en temps dans la municipalité catalane pour voir son équipe : « Même si je fais très attention car je ne roule pas sur l’or, je m’y rends en moyenne deux à trois fois par saison. Là-bas, je suis chez moi. À chaque fois c’est comme si c’était nouveau, toujours un autre moment magique ». Lorsqu’il s’y rend, c’est tout un programme qu’il se concocte. « Quand j’y vais, la première chose que je fais c’est de regarder quelles sont les équipes de jeunes qui jouent le samedi matin à la Masia (centre de formation du club, ndlr) et je vais les voir. Les féminines aussi ». raconte-t-il. Olivier Rivière n’est pas seulement supporter de la bande à Leo Messi. Il est d’abord supporter de l’institution du FC Barcelone, un club en réalité multi-sports. « Je vais aussi voir les autres disciplines : le basket, le handball… ».

Le reste du temps, lorsqu’il n’est pas à Barcelone, Olivier Rivière a fait en sorte que le club l’accompagne chez lui grâce à ses livres, ses pins, ses glaçons qui reproduisent la forme de l’écusson du club et tout plein d’autres objets en tout genre aux couleurs blaugrana. « Je suis très collectionneur, explique-t-il en sortant de son armoire les nombreuses boîtes remplies de goodies. J’ai beaucoup de DVD sur les matches du Barça, j’ai même des anciennes rencontres des années 80… Je suis très nostalgique. J’ai même un puzzle de l’époque de Johan Cryuff que je me suis procuré sur Ebay. C’est l’équivalent d’un poster mais en puzzle ».

Président d’un groupe de supporters francophone

D’ailleurs, s’il a réussi à poser avec Lionel Messi et son premier Ballon d’Or, un souvenir immortalisé sur une photo dédicacée qu’on ne peut louper dans son salon, et s’il est déjà parvenu à croiser son idole Hristo Stoichkov, célèbre attaquant bulgare, Olivier Rivière n’a pas encore réussi à rencontrer Johan Cruyff. « C’est l’empreinte du jeu du Barça. Je ne désespère pas ».

Dernière preuve de son implication avec le Barça, Olivier Rivière n’est pas seulement un simple supporter du FCB. En plus d’avoir sa carte de socio depuis neuf ans, qui lui confère le droit de voter tous les quatre ans pour le président du club, il est aussi à la tête de la plus ancienne penya francophone (groupe de supporters, ndlr) : la FC Barcelona Clan. Elle compte plus de 90 membres et elle est officiellement reconnue par le club, comme beaucoup d’autres dans le monde. « Comme on dit, le Barça c’est ‘més que un club’ (plus qu’un club, ndlr). C’est une famille ».

Publicités

3 réflexions sur “Olivier Rivière, socio numéro 1 du Barça en France

    • En quoi tu te crois permis de dire que je suis un menteur dans mes propos déjà 1 présente toi pour savoir qui tu es tous se que j’ai dis est vrai tu penses que d’être pris avec Messi est faux demande à @julienabsalon si je suis un mytho il est venu chez moi pour faire le papier avant de me critiquer argumente tes propos …..

      • Pfff Il a en plus jamais joué au foot de sa vie ce socios.Messi Nahimar et suares n ont jamais été formés eux aussi au barca.Club plein d artifice.
        Footix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s